Pourquoi tu détestes These New Puritans en live ?! ( Désolé mais ça m'a intrigué. J'adore aussi leur dernier titre au fait. )

Pardon je n’avait pas vu la question avant! Eh bien la première fois que je les avait vu, ils étaient plutôt jeunes, et je crois que leur musique était un peu trop ambitieuse pour être bien rendue en live. Cependant, ils avaient réussi à la fin à nous emporter, mais ça a été rude et tout le monde se regardait un peu dans le public, leur live était très brouillon.

Du coup j’avais pris une sacré claque quand j’ai fini par découvrir leur musique!

these new puritans - field of reeds

il n’y a pas si longtemps j’ai posté Fragment Two, premier (et sans doute seul) single du nouvel album de These New Puritans. il est maintenant dispo en écoute sur le site du guardian.
je n’ai pas réellement trouvé de fil conducteur à cet album car il s’agit plutôt d’une douce et lente immersion dans une atmosphère très particulière. une progression dans la complexité d’une ambiance, d’un son qui ne cesse de se nourrir d’influences différentes, voire parfois diamétralement opposées. bien souvent d’une mélancolie poisseuse et envoûtante, cet album nous laisse percevoir des mélodies pleines d’un espoir aveugle s’échappant au compte-gouttes.
c’est ici un album qui prend son temps et qui nous demande de prendre le nôtre pour l’entendre. dans ce cas, pas vraiment de tubes instantanés et radiophoniques, mais plutôt une multitude de facettes décrivant un univers qui s’ouvre à nous. c’est un album qui nous éduque à sa propre écoute, nous prend par la main pour nous guider en son sein.

these new puritans - field of reeds

il n’y a pas si longtemps j’ai posté Fragment Two, premier (et sans doute seul) single du nouvel album de These New Puritans. il est maintenant dispo en écoute sur le site du guardian.

je n’ai pas réellement trouvé de fil conducteur à cet album car il s’agit plutôt d’une douce et lente immersion dans une atmosphère très particulière. une progression dans la complexité d’une ambiance, d’un son qui ne cesse de se nourrir d’influences différentes, voire parfois diamétralement opposées. bien souvent d’une mélancolie poisseuse et envoûtante, cet album nous laisse percevoir des mélodies pleines d’un espoir aveugle s’échappant au compte-gouttes.

c’est ici un album qui prend son temps et qui nous demande de prendre le nôtre pour l’entendre. dans ce cas, pas vraiment de tubes instantanés et radiophoniques, mais plutôt une multitude de facettes décrivant un univers qui s’ouvre à nous. c’est un album qui nous éduque à sa propre écoute, nous prend par la main pour nous guider en son sein.

These New Puritans - Fragment Two

Bon j’avoue, j’ai pas été hyper assidu ces derniers temps. Il y a pas mal de choses qui se passent du côté de Waza Waza, et je me demandais un peu comment j’allais faire un retour avec un article fracassant mais en fait…

Il n’y aura pas d’article fracassant si ce n’est qu’un groupe que je déteste autant en live que je l’aime en album fait des tracks belles. Tout simplement belles. Un espèce d’Efterklang avec plus de retenue, de subtilité, de beauté en fait, voire même de morbidité. Ce virement (pas vraiment récent) de TNP me fait penser à ce sentiment qu’on éprouve quand on commence à avoir un travail, une famille, des responsabilités. Sauf que eux, ils ont assuré et accouché du plus bel objet, une chose mature, une réflexion, une substance, un peu insaisissable… 

Pour tout vous confier, il est 7:19 du matin, et c’est typiquement le moment où on se sent le roi du monde (qu’on soit à peine éveillé ou pas encore couché), et c’est pourquoi, à travers ce périple belge, c’est un des moments où je préfère écouter ces morceaux “lourds” mais qui ne le sont pas vraiment… Et puis merde, je viens de faire mes plus beaux rêves dans un train de la SNCB, comme quoi tout peut arriver… ‘night the world!

arrow shapes - young hearts

je passe énormément de temps à traîner partout pour trouver des trucs que je n’ai encore jamais entendu. parfois je tombe sur des bizarreries à la limite de l’audible, la plupart du temps on trouve du réchauffé. mais quand j’aboutis à ce genre d’artistes, je me dis que je n’ai pas perdu mon temps.

c’est une ballade tout en retenue, lanscinante, simple. une vidéo qui nous donne envie de plonger dans des souvenirs qu’on n’a pas. bref, un morceau et une vidéo qui nous laissent bien rêveurs.